Samedi 5 décembre 2009 à 15:02


Une promesse est une promesse.
Je tiens (presque) toujours mes promesses. Alors me voilà, moi mon rire et mes va t'faire foutre.



Alice il faut que je te dise quelque chose, dans mon esprit, tu portes une salopette rouge. Peut-être que tu es le clown de ma vie, cela expliquerait pourquoi tu aimes tant mon rire, peut-être que c'est pour ça que tu lui es si essentielle. Ou bien est-ce pour ta manière si spéciale et si belle de prendre la vie ?


Alice apparaît souvent quand on s'y attend le moins et qu'on en a vraiment besoin. C'est celle qui sait t'enlever quatre minutes de la vie et te dire "regarde, c'est ça, le moche et le beau, les riches et les pauvres, les tristes et ceux qui rient, on fait ce qu'on peut mais tu mérites d'y être". Alice c'est notre petite drogue du quotidien, notre quota de sourires, de regards complices, de tendresse, de voix bizarres, de "viens on va fumer une clope derrière le self". Alice c'est celle qui te donne envie de faire n'importe quoi, de partir à l'autre bout du monde ou d'aller te balader la nuit très tard en regardant comment sont les gens. Alice c'est le pays des merveilles, et personne d'autre n'a jamais porté aussi bien son prénom.

Quand je suis avec toi, je n'ai plus peur.


Alice fait des discours à des heures tardives près du port qui chamboulent ta vie.  Elle ne dis jamais un mot de trop, juste ceux qu'il faut pour que tu te sentes bien. Bonne illusionniste, elle donne l'impression d'avoir toujours une raison d'être là, de continuer à se vautrer sur chacune des marches de notre vie. Et si on l'observe un petit peu, on prend conscience qu'en réalité c'est elle qui nous observe. Car si elle est impossible à deviner, Alice a le don de savoir dessiner les gens et de les connaître presque exactement comme ils sont sans jamais en faire une montagne.

Tu sais si j'ai du mal à mettre mon honneur dans ma poche c'est peut-être parce que tu m'impressionnes, que je redoute que ce que tu vois soit vrai, c'est parce que, je crois, on pourrait presque dire que tu es juste. 



S'en aller, main dans la main
S'en aller suivre des lueurs
Oublier qu'ici on est rien
Oublier qu'ici c'est la peur
S'aimer sur le toit des buildings
Tendre le pouce à des Boeing
A regarder l'apocalypse
A attendre la fin de l'éclipse



http://des-photos-parmis-tant.cowblog.fr/images/alE-copie-1.jpg

Par lancien le Dimanche 6 décembre 2009 à 15:09
Pourquoi n'aiderais-je pas les méchants : je ne suis pas raciste, mais à vrai dire, je n'ai jamais rencontré de gens méchants, quelquefois aigris, mais il y avait toujours un fond gentil en eux. Seulement il fallait creuser un peu et le trouver.
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://des-photos-parmis-tant.cowblog.fr/trackback/2939741

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast